L'inclusion des élèves allophones

Cette inclusion passe par la socialisation, par l'apprentissage du français comme langue seconde dont la maîtrise doit être acquise le plus rapidement possible.

Depuis la loi pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 (Loi n°2013-595) l’inclusion scolaire de tous les enfants sans distinction est devenue un Principe. Le terme d’« inclusion » n’est pas réservé au champ du handicap, il concerne aussi les élèves « allophones ».

Les textes. « L'École est le lieu déterminant pour développer des pratiques éducatives inclusives dans un objectif d'intégration sociale, culturelle et à terme professionnelle des enfants et adolescents allophones. Cette inclusion passe par la socialisation, par l'apprentissage du français comme langue seconde dont la maîtrise doit être acquise le plus rapidement possible, par la prise en compte par l'école des compétences acquises dans les autres domaines d'enseignement dans le système scolaire français ou celui d'autres pays, en français ou dans d'autres langues ».

Les élèves allophones. Ce sont des élèves nés à l’étranger dont la langue maternelle n’est pas le français. Ils sont le plus souvent de nationalité étrangère.

Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants. La scolarisation des enfants et jeunes migrants s’organise dans le cadre d’un dispositif nommé « Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants » (UPE2A). Quelques établissements scolaires disposent d’une UPE2A (en 2021, dans le Calvados le dispositif existe dans 4 collèges, 6 lycées, 1 ERÉA et quelques écoles élémentaires), cette unité doit faciliter l’intégration de l’élève et son apprentissage de la langue française. Ces élèves sont considérés comme des enfants à « besoins éducatifs particuliers » dans le domaine de l’apprentissage du français, ils sont supposés fréquenter une classe ordinaire au moins quelques heures par semaine en même temps qu’ils bénéficient d’un accompagnement en UPE2A, jusqu’à aboutir à une « scolarité ordinaire ».

L’académie de Normandie a accueilli dernièrement une centaine d’enfants Ukrainiens. Le Calvados a vu, ces dernières années, nombre de familles arrivées sur son territoire, migrants économiques, demandeurs d’asile, réfugiés de guerre, à tous nous souhaitons la bienvenue.

Allophones - 2018-2019

Source : MENJ-MESRI-DEPP, enquête EANA 2018-2019.

 

Infos pratiques

À visionner, un dossier très intéressant de France 3 régions :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/vive-le-francais-l-integration-des-migrants-par-la-scolarisation-feuilleton-1100649.html

Glossaire :

CASNAV. Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Allophones Nouvellement Arrivés et des Enfants issus de Familles itinérantes et de Voyageurs

EANA. Élèves allophones nouvellement arrivés

UPE2A. Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants