Facebook Twitter Flickr RSS

FCPE Calvados : Réforme du collège et langues vivantes

FCPE Calvados : Réforme du collège et langues vivantes

 

  • La réforme du collège permet de passer d'un dispositif ou quelques élèves avaient la possibilité d'apprendre de manière précoce (bilangue 6ème) ou renforcée (sections euro) une deuxième langue vivante, à un dispositif qui permet à tous les élèves d'apprendre deux langues dès la 5ème. Pour la très grande majorité des élèves, le volume horaire d'apprentissage des langues n'est pas réduit par la réforme et il augmente en LV2. La FCPE Calvados pense que cela va dans le sens de la justice et de l'égalité et soutient cet aspect de la réforme.

 

  • La FCPE Calvados regrette les inégalités dans les conditions d'application de la réforme sur le territoire national. La carte nationale des langues étrangères enseignées illustre cette situation injuste.

 

  • La FCPE Calvados regrette les "bricolages" intervenus tardivement dans l'académie et qui, sous l'influence de certains groupes de pression, ont abouti à la remise en place sans moyens supplémentaires des classes bilangue dans certains collèges. Ceci va totalement à l'encontre de l'esprit de la réforme.

 

  • La FCPE Calvados a déploré auprès du Recteur et du Directeur académique la concurrence déloyale qu'exerce l'enseignement Privé vis à vis de l'application de la réforme, en particulier dans l'offre linguistique (sections euro, classes bilangue). Il nous semble nécessaire d'obtenir de la Ministre des précisions sur les conditions d’application de la réforme au Privé, en particulier pour les options bilangue et Euro, et les moyens dont l'Etat dispose pour faire respecter la loi.
    Le déficit d'information de la part de l'Education nationale génère la propagation de fausses informations, des craintes parfois injustifiées et une méfiance vis à vis de l'institution. La communication fallacieuse faite ici et là par le Privé vient s'ajouter à ce déficit d'information et nous fait craindre un rejet de la réforme et une dégradation de la mixité sociale dans certains collèges du département.

 

  • La FCPE Calvados s'insurge contre la prise de position du Président du Conseil départemental du Calvados, membre du Conseil national d'évaluation du système scolaire, au sujet du volet langues étrangères de la réforme du collège. Faisant fi de la neutralité qui s'impose à lui, il a récemment déclaré dans les média : "Les parents légitimement ambitieux pour leurs enfants rechercheront des structures qui ne mettent pas un frein à la connaissance et au savoir.