Facebook Twitter Flickr RSS

Les plateformes de suivi et d'appui aux décrocheurs

Les plateformes de suivi et d'appui aux décrocheurs sont un mode de coordination des acteurs locaux de la formation, de l'orientation et de l'insertion des jeunes, elles existent en France depuis 2011.

Leur objectif est d’apporter une réponse personnalisée et rapide à chaque jeune de plus de 16 ans sorti du système éducatif sans diplôme et sans certification professionnelle.

Elles sont généralement pilotées par un responsable de CIO et réunissent des représentants de l’Éducation nationale (CIO, chef d’établissement, mission de lutte contre le décrochage scolaire), des CFA (avec le centre d’aide à la décision), et des missions locales, auxquels peuvent s’adjoindre d’autres acteurs représentatifs selon les territoires (protection judiciaire de la jeunesse, réseau Information Jeunesse, organismes de formation, etc.)

La logique voudrait que les établissements signalent les jeunes qui ont abandonné la scolarité, mais cela n’est pas toujours le cas malgré les outils de prévention qui existent, comme le dispositif FOQUALE interne à l’Éducation nationale (Réseau Formation Qualification Emploi).

Trop de jeunes se retrouvent ainsi « décrochés » alors que des solutions individualisées auraient pu être trouvées.

Lire la suite

flchesBas

 

 

 

Nous savons qu’un certain nombre de jeunes s’auto-excluent du système scolaire, ce qui est préjudiciable pour eux s’ils sont réfractaires à toute envie de formation ensuite. Le repérage de ces jeunes peut s’effectuer par les conseillers d’orientation psychologues, mais aussi par les acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, tels que les missions locales, dans l’année de rupture. Cependant, tant qu’un autre relais n’a pas été mis en place, le jeune est censé dépendre de l’Éducation nationale.

La plateforme réunit régulièrement dans l’année les différents acteurs cités plus haut. Elle statue sur l’orientation du jeune « décroché » à partir de la fiche de signalement. Présentant le contexte et le souhait du jeune, cette fiche est en principe remplie avec le jeune et signée par lui et son tuteur légal s’il est mineur.

Plusieurs solutions sont possibles :

- la re-scolarisation si le jeune est prêt et si une place est trouvée (il peut être confronté à des problèmes de mobilité ou de moyens financiers si l’établissement est éloigné, problèmes qu’il faudra l’aider à résoudre) ;

- l’orientation vers les Missions de lutte contre le décrochage scolaire adossées à certains lycées professionnels pour travailler sur le projet, continuer le travail de formation générale et ouvrir des voies d’insertion par la reprise d’études ou par la voie de l’apprentissage ;

- l’orientation vers le centre d’aide à la décision de la chambre des métiers pour que le jeune soit mis en relation avec des employeurs dans sa recherche de contrat d’apprentissage si tel est son souhait ;

- une proposition de service civique ;

- l’orientation vers les missions locales afin d’offrir un accompagnement social et professionnel en vue d’une insertion vers l’emploi ;

- une autre orientation en fonction des potentialités des territoires.

L’âge de l’élève aura une influence sur la décision puisque, généralement, les orientations internes à l’Éducation nationale sont privilégiées pour les plus jeunes (16/17 ans).

Quoi qu’il en soit, les solutions restent limitées.

L’idéal reste la prévention dans les établissements pour éviter cette situation de rupture qui n’est pas obligatoirement du fait de l’élève : elle peut être la conséquence d’une affectation subie ou d’autres problématiques qui n’auraient pas été diagnostiquées ou résolues en temps voulu (santé, maturité, fatigue, harcèlement, problèmes financiers, situation familiale...).

DécrochageScolaire

Pour information, le colloque annuel de la FCPE a porté en 2016 sur la thématique du décrochage scolaire. On estime à 140 000 le nombre de jeunes dans cette situation en France. Il nous faut œuvrer à construire une école pour tous, bienveillante, qui prenne en compte les différences et ne s’arque boute pas sur des principes qui conduisent à une sélection et donc à de l’exclusion. C’est d’une école incluante dont nous avons tous besoin.

Pour en savoir plus, liens vers les sites du ministère de l’Éducation nationale :

http://eduscol.education.fr/pid23269-cid55057/plates-formes-de-suivi-et-d-appui-aux-decrocheurs.html

http://www.education.gouv.fr/cid54962/mene1101811c.html

http://eduscol.education.fr/cid48493/reseaux-formation-qualification-emploi-foquale.html

 

FCPE : actualités nationales

Agenda départemental

Août 2017
D L Ma Me J V S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Prochains événements

Aucun événement